Déclaration du Fonds au profit des victimes concernant le décès de Cherif Bassiouni

Communiqué de presse, La Haye, 27 Septembre 2017

Le lundi 25 septembre 2017, le professeur de droit américano‑égyptien Cherif Bassiouni est décédé. Le Fonds au profit des victimes de la Cour pénale internationale (CPI) se souviendra de M. Bassiouni comme du « père du droit international pénal » et rappelle qu’il a énormément contribué à faire reconnaître les droits des victimes en droit international. « Cherif Bassiouni était un fervent défenseur des victimes d’atrocités de masse », a déclaré M. Noguchi, Président du Conseil de direction du Fonds.

M. Bassiouni a non seulement été l’un des principaux instigateurs de la création de la CPI en 2002, mais a également joué un rôle de premier plan dans l’élaboration des Principes fondamentaux des Nations Unies concernant le droit à un recours et à réparation, adoptés par l’Assemblée générale en 2005.

Affirmant la solidarité de la communauté internationale avec les victimes de violations du droit international, les Principes fondamentaux des Nations Unies ont jeté les fondements de l’incorporation du mandat d’assistance du Fonds dans son Règlement, adopté par l’Assemblée des États parties en novembre 2005.

La capacité du Conseil de direction d’offrir une large gamme d’initiatives réparatrices aux victimes, dans les pays relevant de situations dont la CPI est saisie, est en grande partie attribuable aux efforts inlassables de Cherif Bassiouni.