Le Royaume Uni donne 250 000 livres au Fonds au profit des victimes

Communiqué de presse : 2 octobre 2017

Le Gouvernement du Royaume-Uni annonce une contribution d’un montant de 250 000 livres pour apporter un soutien aux victimes de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre.

Le 29 septembre 2017, par l’intermédiaire du Ministère des affaires étrangères et du Commonwealth, le Gouvernement du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, qui est un État partie au Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI) et soutient le Fonds au profit des victimes depuis longtemps, a annoncé une deuxième contribution volontaire d’un montant de 250 000 livres. La première contribution annuelle avait été versée en avril 2017 et s’élevait à 150 000 livres.

Ce don permettra au Fonds de poursuivre les activités relevant de son mandat d’assistance et visant à apporter un soutien aux victimes de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre. Le Fonds utilisera cette somme pour soutenir des projets d’assistance médicale et de réhabilitation psychologique dans le nord de l’Ouganda de septembre 2017 à avril 2018.

Lord Ahmad of Wimbledon, représentant spécial du Premier Ministre britannique chargé de la prévention des violences sexuelles dans les conflits et Ministre adjoint des affaires étrangères et du Commonwealth a déclaré : « J’ai le plaisir d’annoncer que le Royaume-Uni a donné 250 000 livres au Fonds au profit des victimes de la CPI. Le Royaume-Uni est très fier de soutenir le Fonds qui apporte une aide vitale aux victimes d’atrocité afin qu’elles reconstruisent leur vie ».

Se félicitant de cette nouvelle contribution du deuxième donateur du Fonds, le Directeur exécutif, Pieter de Baan, a déclaré : « Ce don du Royaume-Uni permettra au Fonds de renforcer les projets d’assistance aux victimes que nous menons actuellement en Ouganda. Les activités du Fonds ne pourraient pas être réalisées sans le soutien financier des principaux contributeurs. Nous apprécions la générosité ininterrompue du Royaume-Uni ».

Le Fonds au profit des victimes a été créé pour apporter une assistance (réhabilitation physique, réhabilitation psychologique et soutien matériel) aux victimes et à leur famille dans des pays relevant de situations dont la CPI est saisie et pour mettre en œuvre les réparations ordonnées par la Cour en faveur des victimes. Le Fonds joue un rôle essentiel pour concrétiser la promesse unique de justice réparatrice pour les victimes, formulée dans le Statut de Rome. Ses ressources proviennent essentiellement des contributions volontaires des États parties. Le Fonds doit avoir suffisamment de ressources pour mener les activités relevant de son mandat d’assistance et pour compléter le montant des réparations ordonnées par la Cour en faveur des victimes. Depuis 2008, le Fonds a aidé plus de 45 000 victimes directes et plus de 200 000 bénéficiaires indirects, comme les membres de la famille de victimes et les membres de communautés affectées dans 18 districts du nord de l’Ouganda.

Cliquer ici pour lire la suite.