partners

Le Fonds au profit des victimes (le Fonds) est une organisation indépendante qui a bâti des partenariats solides avec divers intervenants. Le Fonds travaille en étroite collaboration avec ces partenaires pour répondre aux besoins les plus pressants des victimes de crimes relevant de la compétence de la Cour pénale internationale (CPI). Le Fonds travaille notamment avec des intermédiaires solidement implantés sur le terrain.

À ce jour, le Fonds a établi des partenariats avec des organisations non gouvernementales internationales (ONG), des organisations locales, des associations de femmes, des organisations confessionnelles et le secteur privé. Avant de distribuer des subventions, le Fonds procède à des évaluations complètes sur le terrain pour s’assurer que les projets prévus répondront directement aux préjudices dus aux conflits relevant de la compétence de la CPI, et permettront ainsi d’atteindre les victimes les plus vulnérables et les plus marginalisées. Le Fonds accueille favorablement les propositions des intermédiaires spécialisés dans l’assistance nécessaire dans le cadre de tels conflits, à savoir la réhabilitation physique et psychologique et le soutien matériel.

Le Fonds s’efforce de veiller à ce que chaque projet dispose des ressources financières, des compétences techniques et des moyens de supervision nécessaires pour une réhabilitation efficace des victimes. À cette fin, le Fonds verse des subventions et fournit un appui technique direct en matière de mise en œuvre, et subventionne les intermédiaires. Ces dernières années, le Fonds a élaboré une stratégie de renforcement des capacités des partenaires. Il entend ainsi renforcer les capacités techniques et structurelles de ses partenaires d’exécution, afin qu’ils soient en mesure d’instaurer, de gérer et de maintenir des programmes de haute qualité pour le soutien aux victimes. Le renforcement des capacités des partenaires peut permettre de consolider les réseaux d’ONG dans les situations dans lesquelles le Fonds intervient actuellement, et d’augmenter leur capacité d’offrir des services de réhabilitation et d’assistance aux personnes ayant survécu à la guerre. Les travaux du Fonds visent également à renforcer les capacités des bénéficiaires des subventions et à coordonner les efforts pour garantir un choix et une gestion des subventions stratégiques et cohérents.

La confidentialité et la sécurité des victimes qui bénéficient de l’assistance du Fonds, ainsi que des partenaires chargés de gérer les projets du Fonds, sont de la plus haute importance et le Fonds s’efforce de les protéger à toutes les étapes de ses opérations. Le Fonds prévoit ainsi des systèmes de codage confidentiels pour les bénéficiaires des projets et le renforcement des capacités locales en matière de protection des données. De plus, les partenaires sont libres de ne pas révéler leur association avec le Fonds si la situation locale en matière de sécurité exige des mesures de précaution supplémentaires.

À ce jour, le Fonds a travaillé avec différents partenaires d’exécution partout dans le monde. La plupart de nos partenaires sont des organisations locales ou nationales étroitement liées aux communautés locales, tandis que d’autres sont des ONG internationales qui nous aident à apporter un soutien en matière de renforcement des capacités au niveau local.

Les organisations suivantes figurent parmi nos partenaires actuels:

  • Action for Living Together (Missionnaires D’Afrique Bureau d’Etude et d’Appui Technique aux Initiatives Locales) (BEATIL–ALT)
  • African Development and Peace Initiative
  • African Youth Initiative Network
  • Amuria District Development Agency
  • Anglican Diocese of Northern Uganda
  • Anglican Diocese of Northern Uganda
  • Association des Mamans Anti-Bwaki (AMAB)
  • Ayira Health Services (AHS)
  • Care International
  • Catholic Relief Services
  • Centre for Children in Vulnerable Situations (CCVS)
  • Centre for Victims of Torture
  • Cooperazione Internazionale
  • Freidis Rehabilitation and Disability Centre
  • Gulu Women’s Economic Development and Globalization (GWED-G)
  • Interplast
  • Lango Cultural Foundation
  • North East Chilli Producers Association
  • Northern Uganda Community-Based Action for Children with Disabilities
  • Réseau Haki Na Amani (RHA)
  • Support for Intercultural Communication and Rural Empowerment (Appui à la Communication Interculturelle et à ľ Autopromotion Rurale) (ACIAR)
  • The AVSI Foundation
  • Transcultural Psychosocial Organization (TPO)
  • United Youth Action for Progress
  • War Affected Children Association